Fondateur

Mansour Alnogaidan

Fondateur et directeur général

Alnogaidan est un écrivain et chercheur émirati né à Buraydah, dans le centre de l’Arabie saoudite en 1970. Il a écrit et travaillé pour plusieurs journaux saoudiens importants. En 1998, il a commencé à écrire dans le journal Al-Hayat basé à Londres, puis dans le magazine al-Majalla (1998-2000). De septembre 2000 à septembre 2002, il a contribué à la création du journal saoudien Al-Watan, a travaillé comme écrivain et rédacteur en chef dans la section culturelle et a été en charge des sections «Discussions» et «Opinion» pendant plusieurs mois. D’avril 2003 à juin 2006, il a été écrivain à temps plein pour le journal saoudien Al-Riyadh. De janvier 2007 à février 2008, il a été écrivain pour le journal bahreïnien Al-Waqt. Ensuite, il est revenu au journal Al-Riyadh en tant qu’écrivain à temps plein d’avril 2008 à février 2011. D’octobre 2011 à mai 2018, il a publié un article hebdomadaire dans le journal Al-Ittihad, basé aux Émirats arabes unis.

En juin 2007, Alnogaidan a publié un article célèbre dans le Washington Post sur son expérience spirituelle dans la foi, cité par Dorothy Seyler dans son livre, et enseigné pour ses étudiants à l’université de Virginie du Nord. Cet article figure parmi les 90 meilleurs articles publiés en anglais.

Alnogaidan a été directeur du centre d’études et de recherches Al-Mesbar à Dubaï, aux Émirats arabes unis, de juin 2012 à mai 2018. Auparavant, il a travaillé comme chercheur à temps plein depuis novembre 2009, puis comme directeur de la recherche en 2010. En février 2018, il a fondé HARF & FASELA Media à Abou Dhabi, aux Émirats arabes unis.

En avril 2004, Elizabeth Rubin a publié l’histoire de sa vie et ses transformations intellectuelles dans le magazine New York Times, qui en a distribué deux millions d’exemplaires, dans un article intitulé The Jihadi Who Kept Asking Why (Le djihadiste qui ne cessait de demander pourquoi). En novembre 2005, la chaîne de télévision Al-Arabiya a consacré deux heures, dont un documentaire d’une heure, à la vie d’Alnogaidan. L’écrivain britannique Robert Lacey a inclus l’histoire d’Alnogaidan et ses transformations, de l’âge de 10 à 38 ans, dans la deuxième partie de son livre Inside the Kingdom, publié en 2009. En 2017, Sherif Arafa dans son ouvrage intitulé «Al Ansan Baad Al Tahdees» (L’homme après la modernisation) a inséré un chapitre sur la vie, les idées et les transformations d’Alnogaidan.

En juin 2007, il a fondé le Law Respect Culture Forum en collaboration avec le Washington Strategic Information Center, parrainé par l’Université de Georgetown. En 2015, il a amené l’équipe du centre Al-Mesbar à signer un accord de partenariat avec l’UNESCO à Paris afin de soutenir le dialogue interculturel et la jeunesse. En octobre 2017, il a été honoré à New York par le World Hope International pour ses efforts remarquables dans la lutte contre l’extrémisme.

Alnogaidan a écrit des dizaines d’articles dans plusieurs journaux arabes et internationaux, tels que le New York Times, le Washington Post, American Interest et l’édition arabe du magazine Newsweek. Il a publié de nombreuses études, dont la plus importante est L’Histoire de la Hisbah et la promotion de la vertu et la prévention du vice en Arabie Saoudite, Les Frères musulmans aux Émirats arabes unis, ainsi qu’une étude sur l’histoire d’Al Salafiya Al Muhtasiba, Occupants de la sainte mosquée. De plus, il a animé plusieurs chaînes de télévision arabes et internationales, telles que CBS, BBC, Radio Monte-Carlo International, la télévision allemande et la deuxième chaîne de télévision française.

Email: [email protected]

Dernières de Twitter

Populaire